Tohu Bohu

Échouer si près du but, ce serait horrible.

Le but ? Tout le monde semble si buté.

Oui, tout le monde campe sur ses positions. Personne ne lâche du lest. Les uns s’agrippent à leur étoile, les autres à leur classe ou leur caste, un autre fixe la croix ou psalmodie des chants assassins. Bref, le monde se dévore au nom d’un même Dieu que personne ne voit plus ou n’a jamais vu. Et pour cause. Comme tout le monde, il fuit les lieux maudits.

Personne ? Si, tout de même, mais ce n’était pas des hommes ordinaires et on ne les a pas compris. On a fondé des religions qui par leurs mots, obligatoirement furent en opposition les uns les autres .

L’opposition, la différence, qui devaient enrichir la connaissance sont venues faire obstacle à la compréhension et finalement nous montrent une chose : la faillite des hommes livrés à leur seul jugement .

Qu’est-ce que cela signifie ? C’est simple. Tout est lié. Le jugement, le regard de l’un est fonction du regard de l’autre et tout être est lié. Il appartient à la vie. Étant coupé, il appartient à la mort.

Entendez-vous ?!

Si vous vous entendez, vous entendez le nom du Dieu de l’autre, de même le vôtre. Sinon, même celui-ci vous laissera tomber. Il peut ça. Et vous passerez inaperçu .

Dieu partagé. Terre partagée. C’est la justice.

La guerre, comprend qui veut, c’est le chant du tréfonds , des entrailles de la Terre. Ce n’est pas à voir sous l’écorce terrestre , mais dans le fond sub-matériel, inférieur, les enfers. La guerre et la sexualité ont une base viscérale identique. Mars et Vénus .

Rien à craindre des enfers. Suffit de ne pas accorder une importance exagérée à leur voix.

Et surtout tourner son regard vers le haut, ainsi tout enfer est sans effet.

Ceux, qui comme Orphée, jésus, etc. les ont franchi ont accompli leur travail salvateur.

L’humanité « ordinaire », non spécialisée, non initiée ou non informée n’a pas à y aller. Si elle y tombe, y succombe, atrocement, sans que ce soit de sa faute, elle sera toujours délivrée. Les humains normaux n’ont donc pas à s’en pré-occuper.

Il suffit qu’elle vive sur terre la loi d’amour.(ex: Jésus ) qu’elle respecte la loi humaine si elle ne contrarie pas la loi divine, (ex : Moïse), qu’elle vive l’Esprit de la Lettre des textes sacrés de partout.

Et connaisse le chant du Tohu-Bohu .C’est la voix de la Terre ; et si vous aimez la musique, il y a un chant aborigène d’australie qui fait « chanter » ce MOT à leur instrument ; comme quoi, il n’y a pas que chez les hébreux qu’est apparue la « notion de chaos « .

Le but ? C’est un bon début : tou-bou. Tout de boue… alors debout… par les deux bouts … « parle debout » …

Orphelin

Dès la conception, inséminé par un mort, cela ne vous choque pas ?

Ou bien naitre sans mère ? comme si la mère n’était pas nécessaire, jusqu’à ce que l’enfant prenne son envol.

C’est dément. Quand on songe à tout ceci, la liste interminable des stupidités, c’est comme si nous étions devenus otages d’un démon. Et le monde en redemande, envoûté. Hypnotisé par ces discours. Terre folle. Terre sans Dieu. Si Dieu exprime le lien saint entre début et fin, bas et haut, l’un et l’autre, lieu commun.

Les gens croient, pourtant. Ils croient que dieu peut les sauver, mais non, s’ils ne sauvent pas leur dieu. Il restera mort pour eux, et eux aussi seront mort. D’ailleurs, tout meurt autour de nous. Toute cette folie achève le vivant naturel qu’on veut remplacer par des robots. Comme les abeilles, par exemple pour polliniser. Sans se demander quel miel, gelée royale, propolis, pollen, ces robots-abeilles vont pouvoir produire.

Tout est devenu mensonge atroce, pire que par le passé. Les enfants savaient jouer dans les bois, imaginer, à partir de choses simples élémentaires. Mais où sont passés les enfants ,  les adultes rivés derrière leurs consoles qui ne nous consolent de rien, mais cloisonnent et achèvent de diviser l’humanité en miettes.

%d blogueurs aiment cette page :