la chance

Ils ne vous laissent aucune chance, comme le cerf qu’ils traquent. Ces gens, possédés, violents, hommes de fers, de verbes durs comme des glaives, retors et rusés, démoniaques, depuis toujours dans ces empires. Le monde des gentils, des croyants, moutons dociles, qu’on pique.

Ils trahissent Dieu en vérité.

%d blogueurs aiment cette page :