Trois E suite

Les politiques, les religions, les deux pouvoirs, machiavéliques, cyniques, diaboliques, dans le sens de double langage, de ruse et d’intelligence, de sciences, calculatrices, poursuivent quelles fins ? Nous sommes loin de la sainteté des ascètes ou des mystiques inspirés, loin de la sagesse, ou de la prudence et de la prévoyance qui devrait gouverner les affaires du monde, ce qui entraîne les peuples dans des impasses et donc des révoltes. Pourquoi est-ce ainsi ? C’est contraire aux plans de Dieu, et à la Nature. Comme si les hommes étaient devenus orphelins de Père et de Mère.

%d blogueurs aiment cette page :