La Nuit noire nous inonde

Que peut être ce monde s’il n’est pas éclairé par des hautes lumières

comme un soleil symbolique n’interférant nullement dans les affaires

mais retiré, lointain, mesuré, et beau.

il laisse les hommes bricoler leurs outils et leurs propos bavards,

les opinions qu’ils se font sur les choses sans savoir.

Parfois, plus que de raison il émet des ondes qui allument des incendies sous les crânes les os s’entrechoquent dans des sauts douloureux de carpes puritaines et grises gavées d’obscènes et assassines.

%d blogueurs aiment cette page :