La Nature, sans nul doute

La nature, comme si elle ne disait rien. Oh, certes, pour elle cela ne changera strictement rien, mais pour nous, pour toi, si tu fais mal ou bien ? si tu penses mal, mais comment dire le mal vraiment puisque tout est fait pour que nous nous en sortions sans devoir l’aggraver et nous nous plonger encore plus loin dans l’atrocité, ou le néant ( ce qui relève de la même chose, cette désintégration qui ne peut cesser, et ne nous laisse guère d’issue, impuissants , désarmés, et souffrants.

Ceci dit, il suffirait de dire bien, pour que tout s’ouvre. C’est comme si nous marchions sur les eaux, en phase avec la nature et non contre elle, nous suicidant.

%d blogueurs aiment cette page :