La différence

La différence entre la science des hommes et celle de dieu ou de la nature, non ce n’est pas comme le jour et la nuit, ce serait plutôt celle entre le simple et le compliqué. celui-ci voulant expliquer ce qu’il ne sait pas, s’embrouille dans un dédale dont il ne sort pas grand chose, ou au prix d’efforts surhumains, de dépenses et d’expériences parfois très hasardeuses, et sans jamais prendre la mesure des dégâts sur la nature, précisément. Cet autre versant de la science, échappant à la volonté, semble se moquer des hommes. Ironie des dieux, ou du hasard qui se jouent de nos raisons, ou les mettent au défi de comprendre par quel chemin absolument improbable ces choses se firent ainsi et pas autrement. Mais chaque conception ou recherche est porteuse de signification, les nœuds emmêlés nous servent aussi, nous tiennent otages ou prisonniers, nous contraignent à penser plus que de raison, au bord de la folie.

Imaginez, si nous pouvions savoir, c’est à dire voir le réel comme dans une boule de cristal ou une image sur une vasque d’eau, en tous lieux comme par magie, sur notre écran, selon notre volonté, alors nous serions en possession de pouvoirs assez stupéfiants.  A priori cela est tentant, de se sentir surpuissant, sur la masse des hommes plus proche du bétail que de la fulgurance des Jupiter et consorts.

En somme, nous ne serions que de minuscules bactéries dans une boite de pétri, n’ayant pas grand chose à accomplir ici bas sauf se nourrir au suc qu’ils nous dispensent.

Mais ceci n’est pas l’Esprit des Dieux, c’est à dire leur Plan, leur volonté. Il y a une différence essentielle : les dieux sont dans la boite de pétri.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :