Covidiennes, covidiens

Covidiennes, covidiens

Notre président nous a dit, c’est la guerre. Sans nous dire qui était l’ennemi. Qui est donc cet ennemi si redoutable que nous devons nous masquer, nous confiner, nous isoler dans nos familles, ne sortir qu’avec un laisser passer, et sévèrement puni si nous n’avons pas notre bout de papier, l’ennemi est donc partout, c’est un ennemi invisible, ce serait l’homme invisible ?
Regardez dans quel état est la nature, vous le savez tous.
On nous dit les hommes sont trop nombreux. c’est vrai si nous continuons comme ça, faux si nous changeons. Mais les pouvoirs publics et les pouvoirs privés ne veulent rien changer, ils veulent continuer, sans rien perdre, ils voudraient que nous nous privions de vivre. Ils savent bien que les guerres seraient la fin de la planète, la fin de la vie sur terre avec les montagnes d’armes dont ils disposent, ils n’y survivraient pas non plus.
Alors ils envisagent de nous séparer de la vie naturelle le plus possible, des lieux où où pouvons nous baigner, respirer, nous amuser entre amis, en famille, profiter des jardins, ils voudraient nous retenir otage derrière des écrans ou devant communiquer uniquement par smart phone, suivis à la trace et consommant ce qu’ils nous imposent comme nourriture industrielle, comme loisirs artificiels, ne pouvant plus bouger.
C’est sûr que nous avons notre part d’excès, dans nos envies de bouger et voyager partout, en paquebot, en avions, en auto, en camion, en cargo, toutes ces machines qui servent surtout la production imposée, et la machine économique. c’est leur machine de guerre et de puissance, c’est leur jouet, leur terrain de jeu et dans ce jeu là nous nous sommes les petits soldats inutiles et épuisés.
Non ce n’est pas un complot, c’est simplement leur plan, affiché, mais déguisé, masqué, jamais vraiment avoué ou plutôt leur plan inavouable.
Plan aussi redoutable que tous les sous marins des mers.

Ils savent qu’ils sont face à un mur ; que tous les systèmes, tous absolument, s’effondrent fatalement, effet domino, révolution ou guerre, extinction des espèce, pollutions des océans, banlieues au bord de l’explosion, etc., alors ils jettent leur va-tout dans la corbeille mais en espérant que les gens n’explosent pas. Ils pensent faire le saut ainsi ? Avec toutes les forces armées à leur service.
Ou alors, ils nous cachent un conflit mondial et ne voulant pas nous paniquer outre mesure, nous faire perdre complètement espoir, ils se servent de ce virus pour que nous nous tenions hors du jeu. Mais ils oublient que nous ne sommes pas rien dans ce jeu. Nous ne sommes pas des masses malléables selon leurs désirs, selon leurs bas intérêts. Ou selon leur logique, langage de machine mot employé au début de l’informatique.

Avec quels mots allons-nous nous en sortir ?

%d blogueurs aiment cette page :