Tendre vers le +

 Le + de quoi ?

On sait que le cours des choses, les faits sont sombres, empreints de négatif. On aurait tendance à succomber dans une sorte de nihilisme complet, de négation de tout ce qui se passe. Et d’en rajouter, de hurler avec les loups, ce qui n’améliore guère les choses. En fait nous avons tendance à projeter notre propre négativité dans le monde. Notre mal-être. Faut dire qu’il y a de quoi faire… Comme si nous avions du mal à remonter la pente.

C’est donner à la totalité, à l’universel, à l’existant un sens définitivement négatif et auto destructeur. C’est Oublier qu’il contient en lui-même les ressorts de son propre salut, de sa nécessaire créativité vivante. Nonobstant le fait qu’il contient aussi ce qui le détruit. Et contre lequel il s’oppose ? Alors là, c’est à voir, rien n’est moins sûr.

Tout S’oppose à l’insignifiant ?

%d blogueurs aiment cette page :