Pourquoi sommes-nous si

Pourquoi sommes-nous silencieux ?

C’est amusant de voir ou de lire tous ceux qui font l’apologie du silence se répandre en textes aussi longs que leur bras. Tout est affaire de lecture, de décryptage.

Un jour, tu rencontres une source d’eau pure et vivifiante. Tu t’en abreuves à satiété.

La sagesse, le raisonnable te conseillerait de simplement mettre en pratique au fil des jours les éléments de cette philosophie sans devoir dire plus, écrire, rajouter des mots qui ne feraient qu’embrouiller la limpidité de la source.

Oui, vraiment, je me demande pourquoi m’obstinai-je à remplir des pages et des pages, alors que selon certains le silence contient si bien tout cela, et même mieux.

De temps en temps, il arrive que je m’exprime suffisamment clairement pour que l’on me comprenne. C’est toute la question du Sujet opérant parmi Nous, cela de façon exceptionnelle. Alors que nous, dans notre humanité, sommes tout de même assez répandus et normaux, malgré les talents et les prodiges.

Le problème évoqué ici touche plus au fait d’essayer de conserver un esprit plutôt que des lettres. Celles-ci existent néanmoins. Mais ayant suscité pas mal de controverses, de suspicions, et d’hostilités, je n’ai pratiquement jamais fait étalage de ces lettres et autres écrits.

C’est bien compliqué tout ça. Et au fond, est-ce bien grave ? Au point où en est rendue la terre, je ne suis pas sûr.

1 Thought.

%d blogueurs aiment cette page :