Où aller ?

On sait où on est & ce qu’on fait dès lors qu’on sait où on va et d’où on vient sinon on erre on prolonge l’erreur. Qui nous indique le vent ?

Il suffit, de s’informer, de se bouger un peu, d’aller à la rencontre des gens inquiets de la tournure des événements, toujours les mêmes amis dans un même coin de la France perdue pour mesurer l’ampleur de la tâche, des situations fragiles, des désarrois, misères et impasses dans lesquelles nous sommes coincés, face à un avenir plus que douteux, face à des élus qui doutent autant que leurs électeurs, devant des mots qui ne tiennent pas l’analyse, et dont beaucoup font illusion.

Promesses, espoirs, tout un bazar qu’on nous propose ou nous impose mais qui s’avèrent être des sursis ou des impossibilités, des situations scabreuses, des palliatifs boiteux.

Mais où est donc la Lumière la bonne eau qui coule de source et nous renverse ? qui fait que nous pouvons décider. Sans risque d’erreur. Comme on se sauve du naufrage.

%d blogueurs aiment cette page :