Mon amour, que vais-je faire de toi ?

qui doit dicter mes actes, à quelle loi dois-je obéir, quelle lumière dois-je suivre afin qu’elle me possède et me délivre de tous les morts, de tous mes fantômes qui m’anéantissent, effaçant mon nom, ma mémoire ? je (…)

je suis bien en peine de retracer ce chemin perdu.

%d blogueurs aiment cette page :