Martiens

Tout va bien, tout ne va pas si mal. Il suffit de retrouver la sortie, c’est à dire l’entrée, la porte par où nous sommes venus. Elle est quelque peu éloignée, invisible à l’œil nu, carrément imperceptible avec un télescope ou un microscope, puisqu’elle est à la fois fonction de l’intérieur et de l’extérieur, disons, de notre esprit et notre chair, du sensible et de l’intelligible, elle est fonction des images, représentations, animées non seulement en 3D, mais en quatre, cinq, voire plus, qui recouvrent le réel dans sa totalité. C’est normal. C’est nous. Ce nous qui inclut chacun des moi, et qui s’y détermine, selon sa volonté, sa foi, ses actes, son orientation. Nous n’allons pas n’importe où. Nous allons en nous, nous retrouver tels que nous étions avant de naître, c’est mathématique. Et absolu.
L’unité n’est pas altérée. Ce n’est pas une unité de nombre mais une unité d’être qui nous unit dans l’univers, et à l’univers. Je n’invente rien. La science astrophysique le prouve en quelque sorte. Dans ce processus créateur des masses et des étoiles, nous y étions, sans doute pas comme monsieur ou madame untel, non, mais nous venons de là, et sommes reliés à ce moment initial, sans trop de ruptures, capable de reconstituer, au moins en images, la relation. Et au mieux en réalité. De façon simple et essentielle.
Ce ne sont pas les mots, ni les nombres qui vont nous rendre notre âme, si nous n’y mettons pas de notre âme pour la retrouver. C’est là que je dis « je ». Cela ne tient pas à toi si je m’égare. Cela tient à mon amour. À la chance aussi, qu’il ne faut pas perdre. Au Hasard qui existe à peine, qui n’existe pas par hasard.

La sortie est quelque part dans ces univers extérieurs, comme un point de l’espace et du temps, mais suffisamment loin pour ne nous la trouvions pas si elle n’est pas dans notre intérieur. Et c’est cela qui conditionne l’extase amoureuse. De même que la condition douloureuse de nos corps. Le miracle serait de voir en un éclair les âmes des hommes s’illuminer en leur intérieur. Et non pas disposer de fusées ou des énergies pour se rendre chez nos voisins martiens, des banlieusards un peu cramés et très paumés.

2 Thoughts.

  1. « Le miracle serait de voir en un éclair les âmes des hommes s’illuminer en leur intérieur » :))
    Votre Intelligence
    Nous Eclaire
    Sur Tout Ce qui Se Passe
    Réellement en Chacun de Nous,
    N’Ayant Pas Autant de « Vocabulaire »
    Pour l’Exprimer
    Mais, Juste
    Assez Pour l’Interpréter…
    Merci Bcp…:))

%d blogueurs aiment cette page :