La santé pour quoi faire ?

C’est totalement incroyable le fait maladie. Pensez donc, nous nous tenons dans un édifice à plusieurs étages, compliqué à souhait, et naturellement harmonieux, beau comme est un beau bébé. Puis de nourritures en nourritures, de poisons en poisons, de stress et d’angoisses en angoisses, nous brisons cette harmonie, par ignorance et par entêtement. Nous nous reproduisons, ce qui reproduit les mêmes défauts qui se transmettent, au lieu d’inverser la tendance, d’essayer de retrouver la santé.

Notre civilisation ne cherche pas tant à éradiquer la maladie qu’à rendre la santé. Comment pourrait-il y avoir une santé sans bonne pensée, sans connaissance, sans égalité ? Comme si nous pouvions nous tenir en bonne santé dans un monde hostile, dans des contrées en guerre, où tout devient insalubre, comme ces situations de réfugiés vivant dans des conditions horribles, de froid, de faim,

Le tableau de nos civilisations n’est pas trop brillant. Il doit bien y avoir des sadiques qui jouissent de ces destructions, de ces souffrances. Ça se voit. Dans les arènes, les chasses, les place de grève, les films d’horreur,  vivisections.

Ne sortirons nous de ces formes de nihilisme ? qui prirent l’allure de chevalier blanc, bien souvent. comme on extermina au nom du bien…

 

Voilà pourquoi notre monde en l’état mérite d’être renversé, dans ses bases de sable.

 

 

1 Thought.

%d blogueurs aiment cette page :