Jeu X

Jeux inconnus, jeux dangereux de tout ce qui arrive. Jeux de masques, de rôles et de mots, corps engagés dans des directions fausses, et des vraies, où tout se dévoile peu à peu, de nos âmes bousculées.

Nous avions eu cette chance de saisir cette chance et ces moments pour nous recréer dans nos œuvres, nos pinceaux, stylos et ciseaux, et voilà que qu’arrivent le chaos et les formes autoritaires qui brisent tout cela, au nom d’un arbitraire stupide incompréhensible, qui voudrait faire des hommes des robots, les faire avouer leurs fautes et renoncer à vivre.

Quel mensonge anime donc ces mondes où naissent des enfants sans bras, des enfants sans père ou sans mère, sans pays pour découvrir la terre. Comme si elle se disloquait.

Pourtant jamais n’eurent manqué ces être sensibles qui surent restituer des bribes de vérités et de beautés, dans leurs créations abordant tous les champs possibles du vivant pour subjuguer notre mort.

On ne donne pas assez aux pauvres gens astreints aux basses besognes, n’ayant guère de loisirs pour ressentir en eux les fleurs des émotions subtiles, des choses délicates et merveilleuses, et qui sont toujours cantonnés aux cuisines, aux combats des bas fonds qui les abrutissent, les épuisent, ou les rendent malades, et les maintiennent dans cet état de soumission.

C’est global. Ces chaînes insensées. Là où le jeu ne pourra que nous perdre tous. Que nous manque-t-il donc pour inverser le mouvement du navire en naufrage ? Peut-être rien. Peut-être faut-il laisser aller et laisser faire les choses sans y mêler nos mots, nos opinions faussées par quelques conditionnements boiteux ? incomplets, hasardeux ?

Non, je ne crois pas qu’il ne faille rien faire. Nous sommes acteurs des transformations du monde, dans nos moindres actes, humeurs, pensées, amours, dans nos peurs nos rejets et nos faiblesses, tout s’y joue, peu importe beaucoup.

Le théâtre, de quelle opération ? De l’âme thématique. des X  Y et quelques Z erratiques.

%d blogueurs aiment cette page :