Dormir nu exposé

Nous sommes nus, fenêtre ouverte, sur les étoiles, dans la touffeur nocturne, assaillis par des armées de moustiques qui nous révèlent notre fragilité et la légèreté de notre sommeil, dans un entre-deux où le temps ne passe pas comme d’ordinaire. Les moustiques ayant eu la vertu de me faire douter de Dieu …

Du moins, de me poser des questions, un peu sous l’emprise des forces de la Terre.

Et puis de me poser ensuite la question de la civilisation, de l’homme dans son rapport à la nature, pour en arriver à quelque certitude … tout de même sur le bien fondé de la beauté, de la lumière, de l’harmonie divine si humaine 😉

3 Thoughts.

  1. c’est si bon de voir un Philosophe devenir Poète… 🙂
    et s’il doutait en quelques secondes, qu’il se rappelle ces derniers lignes,
    Tout est Parfait…
    y’a qu’ici que nous pouvons le Découvrir, le Voir…
    l’âme guide notre Esprit, et si tout est dit, rien est fini…
    l’Imparfait… Nous Révèle… .au 7ème Sceau, au 7ème Ciel.. 🙂

%d blogueurs aiment cette page :