Décidons nous du vrai ?

Décidons nous du vrai ?

Donc décidons que les autres ont faux ?

Comme cette lamentable histoire du Filioque. 

Comme si nous pouvions décréter que l’Esprit vient du Père ou du Fils ? et pourquoi pas des grenouilles !

Querelle théologique absurde. Ces deux mots associés ne sonnent-ils pas faux, tels deux rayons lumineux qui se croisent annulent la lumière, qui en devient noire et rend tout inintelligible.

Par conséquent, on ne peut pas juger des mots. Mais de ce qui en découle. Du monde tel qu’il est. Là, dans ces surenchères de tout, le comble c’est qu’on risque de ne pas y survivre.

Si nous produisons autant d’armes, c’est en vue de cultiver des fleurs ?

2 Thoughts.

%d blogueurs aiment cette page :