12 Thoughts.

      • Qui autoriserait ou s’autoriserait à se situer au delà de cette ligne commune? Faire un pas chassé de côté pour mieux renouer avec soi même avec courage ….. Il y a au fond cet embrigadement des consciences permanent : la simplicité, la quiétude, ce qui est naturellement non marchand, aujourd’hui parait parait suspect, inconvenable … car non conforme aux diktats. En fait il y en a des choses à dires : c’est ça qui est aussi terrible…

        • Ne croyez vous pas qu’il y a surtout des choses à vivre, et les vivre en vérité ? Elle est plus simple qu’il n’y parait, elle a toujours présente, révélée, sous toutes sortes de symboles, de paraboles, qui nous donnèrent du grain à moudre. Et donc, beaucoup à dire également.

          • Si, complètement, il faut les vivre, se résoudre et se réveiller à vivre. Je crois que par essence les choses sont simples, c’est ce rythme effréné imposé, imposant qui complexifie la vie, nous détourne de l’essentiel jusqu’à nous perdre …

          • Oui, même si cela nous épuise.
            On ne peut vivre si on ignore les causes et où elles se situent. Sans doute vers la fin … par delà les murs.

          • En espérant que cet épuisement n’est pas en vain… De multiples efforts, luttes pour un rudiment de progrès : ceci n’est qu’une impression… Tant qu’il y a un brin de lumière à travers les minuscules failles striées du mur.

          • Le Futur tel qu’il se présente ne peut être que douteux . Nous ne sommes plus dans ces moments anciens, où les cultures diverses , les coutumes, les formes naissantes étaient proches de la nature, les rythmes également, et les sociétés obligées à la proximité. Sans doute étions-nous plus naïfs, ou moins « informés »? probablement moins arrogants, ou n’ayant pas ces sentiment de nous sentir supérieurs ?
            Supérieurs à quoi, d’ailleurs , on peut se le demander ?

          • Il semble que l’individu ( certains) ont souhaité imposer domination, contrôle, autosuggestion d’un système dénué de toute philosophie, de toute spiritualité … basé sur l’immédiateté, la compulsivité, la dérision, la concurrence inter individuelle … éloignant de la Nature, du rythme des saisons, de toute dissidence… et promettant « faussement » une sureté, un contrôle, des libertés … Heureusement, des forces naissent, s’éveillent, ouvrent les yeux et résistent encore.

%d blogueurs aiment cette page :