C’est comme ça

Les comédiens ne trouvent pas de rôle , les musiciens ne décrochent pas de contrats, les peintres ou sculpteurs ne peuvent guère vivre de leur art, les blés ne valent plus rien , etc.

Pourtant les besoins existent mais ce qui prime c’est la camelote industrielle, le cinéma industriel, la nourriture fabriquée par les industries, tous ces produits vendus aux masses qui les produisent et les enchaînent.

Les empires se crispent sur leurs industries, et entre eux se font des guerres larvées, à coup d’indices, de manipulations d’opinions, de peurs orchestrées, pour aller vers quoi ?

 

%d blogueurs aiment cette page :