aucune nostalgie

De la nuit je ne retiens

Que les étoiles qui nous illuminent

Et sont utiles lors de ces matins blêmes

Pour tenter de résoudre en vain

Ces ténébreux problèmes

Ces tremblements entre nos mains

Ces choses qui nous minent.

%d blogueurs aiment cette page :