Hommes en cendres.

Pourquoi tout déraille ? Tout se complique de façon sinistre ? Pourtant les avertissements ne manquèrent pas. Les sages, les saints, les inspirés nous mirent en garde, nous prévinrent de tout ce qui pouvait se passer. Et qui pouvait être évité.

Au lieu de cela, les hommes ont fait le choix de constituer des lieux de pouvoirs, des ensembles puissants, des armées pratiquement axées sur la politique, des appareils aux contours religieux, mais ne rendant pas aux hommes les clefs de la spiritualité, de leur âme même, mais imposant une stricte obéissance à des morales, à des codes et des mœurs, qui est source de toutes les frustrations. et de toutes les révoltes. Ces obligations nous ont laissé dans les ténèbres des prisons, n’ayant que très peu de lumière véritable. Et par conséquent impuissants.

Un Jésus revenant sur terre serait horrifié par ce que les hommes ont fait de Lui. Mais songez donc, qu’il le saurait sans avoir besoin de revenir ici bas. Et il serait autant rejeté qu’il le fût à son époque, crucifié à nouveau.

Ces approches et méthodes ne sont pas le fait exclusif de l’occident. Ce fut partout les mêmes trahisons, les mêmes mensonges. Prenez Li Po et la Chine. Prenez Gandhi assassiné. Et combien d’autres subirent le même sort.

C’est à croire que les Hommes aiment leur geôle. Redoutant les Cieux. Ce qui au fond se comprend. La position des anges n’est pas si confortable. Ou même celle des Dieux. Leur devoir est impérieux. Les dieux ne sont pas au Repos. Ils sont aussi en mouvement. Ils sont parce qu’ils sont les Deux. Ils sont animés d’un Feu, et celui-ci pour l’heure, nous consume.

Eve ou la vie retrouvée

Les hommes ne sont pas encore nés. Nous ne sommes pas nos corps, nous ne sommes pas dans nos corps, nos corps sont un début de formation de l’homme réel, de l’homme dieu en principe. Comme une larve est censée éclore en papillon.

Quelle horreur ces entités qui veulent rendre immortel le corps humain , lui empêchant toute formation, transformation, métamorphose, évolution « vers ce haut » annoncée comme signe du verseau.

Remarquez, c’est le jeu, le rôle du démon d’être démoniaque, de ne pas laisser le passage vers la vie, et la naissance, de tout murer et bloquer, afin que cette naissance soit absolument notre, que nous trouvions la voie en Vérité et en Amour. Nous avons la tentation de tout laisser tomber et renoncer face à l’abomination des forces de l’adversaire, absurde destructeur. et passablement assassin en beaux habits.

J’écrivais, si l’enseignement du Christ était entendu et appliqué nous aurions notre Pouvoir, et nos dons respectifs favorables à nos métamorphoses, ce qui fait que la hiérarchie pourrait obéir et tenir aussi son rôle positif de pilote dans ces barques frêles des nations.

Voyez, les Hommes dans leur totalité en quelque sorte sont le Père, fécondant, et s’engendrant dans le Fils, c’est à dire les hommes libres ayant effectué le Passage.

Comment dire qu’Adam est tous les hommes, en mâle et femelle, et que nous ne naissons qu’une fois Eve retrouvée ? Inspiration, souffle, pureté, beauté. Vie retrouvée.

toujours rectifier

Je me demande dans quelle mesure le fait que des hommes aient tous emprunté une parole, un message, quelque chose de divin , et fondé des religions sur ces messages, n’est pas la cause première des formes idolâtres. Il y a un vice quelque part dans le processus historique, une mise en place des systèmes de domination, de soumission et de formation de légions, d’armées combattantes, toujours au nom d’un bien ( au nom d’un mal ça la fout mal .. ) qui s’avèrent toujours être politiques au bout du compte.

Les masses ne sont rien, l’individu n’est rien, subjugués ici par le Père, là par Yahvé, ou Allah, ou même le bouddha, quoique ce dernier soit une promesse de libération. Mais tous ont le défaut de nous faire adorer une forme supérieure de l’être, sans que nous puissions y trouver la notre en propre. Il nous est toujours demandé de faire abnégation de soi. Autrement dit le dieu intérieur qui nous habite n’a pas droit de cité. Sauf s’il fait allégeance à un dieu supérieur, un état supérieur qui lui sert de modèle, et sur lequel il doit se calquer.

Ce n’est pas ça, les plans divins. Ils sont pour que nous naissions quelque part, que nous trouvions notre dimension transcendante avec laquelle nous sommes un. Et un vivant.

Vraiment très désolé des fruits historiques, fondés sur des sortes d’impostures verbales, des dogmes, sur du vide complet et trahissant les messages ET la vie même des envoyés divins de tous les horizons.

Alors que dans un cas contraire, les hommes rendus lumineux et bons, grandissant, n’auraient nul besoin de former des états et des empires, ils auraient le pouvoir et il sauraient d’où ils viennent, et où ils peuvent aller.

Mais là, on est rendu bien bas.

Remarquez, faut-il aller au plus bas pour enfin se rendre compte des hauteurs, (et auteurs)

là, au plus bas ou sérieusement ça caille

Depuis la nuit des temps.

Il y a 2000 ans et des poussières un être miraculeux est apparu. Les hommes, stupéfaits, ébahis, restèrent sous le choc et l’incompréhension. Ils en firent un corpus intellectuel savant afin de s’emparer du signe. Celui qui refuse ou conteste les discours officiel  est automatiquement mis à l’index, comme de nos jours celui qui refuse le vaccin.

On oublie la cause initiale. Oubli ou ignorance ? Mensonge volontaire ou erreur répétée au fil des temps.

Le monde ne tient que sur cette base. Enlevez la base et tout s’effondre.

Même si ce miracle se produisait sous yeux aujourd’hui, on ferait tout pour que vous ne puissiez y croire. Il faudrait alors sérieusement vous y accrocher, et ne pas craindre de perdre votre votre vie. Ils sont doués pour fabriquer des martyrs ces gens là. Mais voyez, les souffrances qu’ils engendrent, c’est la certitude de leur ruine.

la chance

Ils ne vous laissent aucune chance, comme le cerf qu’ils traquent. Ces gens, possédés, violents, hommes de fers, de verbes durs comme des glaives, retors et rusés, démoniaques, depuis toujours dans ces empires. Le monde des gentils, des croyants, moutons dociles, qu’on pique.

Ils trahissent Dieu en vérité.

Complot versus

Pourquoi croyez vous que se met en place une telle dictature à l’échelle mondiale ? Une telle police de la pensée, et des mœurs, tous ces déploiements de force qui se mettent en ordre de marche ? Ce n’est qu’un plan visant à soumettre le monde entier. À quoi donc les seigneurs veulent-ils que nous obéissions ? Qui sont ces princes et maîtres et du monde ? C’est sans importance de savoir qui ils sont, ils sont légions. Ce sont des murs fermant tous les horizons possibles, des gardiens de prison, empruntant tous les habits du pouvoir. S’il y eut Pharaon, c’est parce qu’il y eut Moise, et un peuple enchaîné à la loi de pharaon. Croyez vous que Moise ou Jésus, ou Zoroastre ou Quetzalcóatl ne vinrent sur terre que pour des chiens ? Croyez vous que les messies et prophètes ne vinrent que pour apporter aux hommes leurs pitances ou leur apporter le revenu universel, ou les diriger dans leurs affaires et leurs commerces ? Ce totalitarisme qui se met en place, cette machine infernale qui terrorise et oblige les gens à se taire, à se masquer et se cacher, à ne plus pouvoir émettre le moindre amour, ni en recevoir, à ne plus pouvoir se poser la moindre question sur la mort, ou sur le destin, sur le sens de notre existence et pire, sur la magie naturelle et magie existentielle entre nos mains et dans notre esprit, ce qui fait que nous sommes dans une pauvreté extrême, livrés à toutes ces atrocités.
Avez vous donc oublié les guérisseurs ? Les sourciers ? Les devins et les voyantes ? Les enchanteurs et les conteurs ? La télépathie et transmission de pensée ? Tous ces pouvoirs qu’on dit surnaturels, mais qui sont humainement naturels.
Vous avez tous des dons, et la machine infernale voudrait que nous perdions tous nos moyens pour que nous nous soumettions à ses injonctions et ses vérités séculaires. Ses constructions de pyramides et de palais, ses fusées allant nulle part.
Le terrorisme idéologique est en train de tout démolir de la nature et de la terre. De l’espoir et du bonheur, de l’humain tout simplement.
Si demain, les puissances décident de couper le fil d’internet, comment allez vous pouvoir communiquer, vous n’aurez plus ni téléphone, ni mail, ni aucune ressource pour pourvoir vivre, vous serez définitivement prisonnier obligés d’aller leur mendier et manger dans la main de vos maîtres, comme des chiens.

C’est pourquoi je dis qu’il y a un complot, sans présumer de ceux qui le fabriquent. D’ailleurs, vous noterez que pour qu’il soit qualifié de complot il est difficile à démasquer et à désigner qui est derrière tout cela. Ça n’a aucune importance que ce soit Pierre ou Paul, Jacques ou Jean.
De même ce qui vient nous ouvrir la porte n’a pas d’importance. L’important est d’ouvrir la porte et nous délivrer des maux qui nous accablent, afin que nous puissions encore avoir le choix de notre vie.

Le complot , c’est un plan des hommes, contraire et en guerre face aux plans de Dieu. (appelez dieu, hasard, destin , fatalité , peu importe)
C’est pourquoi nous complotons tous sans le savoir. Par passivité, inertie, complice malgré nous, avec toutes nos concessions à la machine, pour gagner nos salaires que nous croyons juste, et sans réellement savoir ce que nous faisons.

Certains parmi nous complotent plus que d’autres, dans les manipulations et les postes qu’ils occupent dans la hiérarchie. Dans la conception et fabrication du monde orwellien qui est là désormais. Nous allons avoir du mal pour nous délivrer de cet horrible piège.

Porte

L’éternel problème de l’ homme est de perdre son âme, de ne pas renouer avec elle, de demeurer enfermé sur cette terre, pris dans cette dimension existentielle, sans retrouver la supérieure, ce ciel d’où il vient, et où son âme l’attend. Cela revient à n’être que corps mortel, constamment en poussière, absent, oublieux de tout, ayant tout oublié, comme si son existence ne servait à rien. Comme si nous n’avions nul destin.
C’est une épreuve pour notre volonté, face à la mort, et face à l’effroi que celle-ci suscite. Comme si nous étions condamnés.
La vérité, signifiant l’être de dieu, est à vous seuls. Rendue par des hommes, exprimée par certains d’entre les hommes, mais que nous sommes seuls à pouvoir mettre en acte, rendre effective.
Nous butons sur des murs, partout. Dressés par des malins. Gens qui savent de quoi il s’agit pour eux-mêmes, de façon strictement théorique, mais qui ne franchissent pas le seuil pour autant, dans leur chair, leur cœur, et même dans leur esprit. Toutes les vérités restant enfermées dans des lettres, des glyphes, des équations savantes, à profusion. Mais elles ne sont jamais ouvertes aux profanes, jamais mises en lumière, elles tiennent les gens otages de leur ignorance, de leur naïveté ou de leur crédulité. Bref, ils sont subjugués par ces apparences de vérité.
La vérité n’étant rien sans mise à l’épreuve dans la réalité, dans la chair, vérité incarnée. Autrement plus douloureuse que la lecture des textes. Parce que nous devons franchir la porte, passer le seuil, ou traverser les eaux noires. De notre vivant.
La porte est facile à trouver, la franchir est plutôt éprouvant. Ce sont peut-être les dieux de l’autre côté qui se protègent de nous, de notre violence et de notre ignorance. Qui ne nous laisseront passer qu’une fois ayant abandonné cette violence et une fois ayant repris connaissance, une troisième fois ayant retrouvé notre corps de gloire. Ça fait trois.

Ceux qui créent ces situations empêchant cette libération sont à proprement dit diaboliques. Ils dressent un mur entre le ciel et la terre. Ils contrarient les plans de Dieu. Si Dieu dresse effectivement un mur entre ciel et terre, il n’a nullement besoin que des hommes en supplément y mettent des barbelés, des camps, des miradors, et des bêtes féroces, que les hommes soient surveillés et bagués comme des animaux, vaccinés de force et suivis à la trace. Les pouvoirs et leurs détenteurs qui font cela ne sont que des malades, des névrosés paranoïaques, sans foi ni loi, les pires parmi les hommes, faisant succomber les plus fragiles d’entre nous, sous le poids de leurs vices érigés en vertus, faisant croire qu’ils libèrent alors qu’ils enferment.

Ils bouchent la porte. Avec leurs cerbères. Évidemment c’est mondial.

Ne me demandez pas ce que sont les dieux, vous devez le savoir, que c’est vous.

Petit billet sur le retour du Christ et des martyrs

Voilà, tout revient, tout recommence, les mêmes démons ressurgissent et signent leurs méfaits terrifiants, comme des puissances des tréfonds ressortent sans arrêt de leurs trous et viennent nuire atrocement. En Israël, il y eût un certain messie, assassiné. Quel fut le sort des autres en d’autres lieux tout aussi opprimés ? Je l’ignore, mais je suppose qu’il fut du même ordre. Des empires assoiffés de puissances et d’or, de luxes et de luxures, de plaisirs indécents et de cruautés, dans des jeux du cirques ou des guerres, des massacres en tous genres, afin de posséder esclaves et chairs humaines à disposition. On peut compter sur la méchanceté.
Alors face aux malheurs qui semblent être la condition éternelle des pauvres, il ne restait plus que des minces prières afin de se sauver et de voir apparaître les miracles qui puissent nous délivrer du mal. L’espoir en Dieu, et à la suprématie du Bien. Voir si Dieu n’est pas un vain mot, un absurde absolu.
J’imagine que les légions, les curies romaines voyant leur règne contesté ne restèrent pas les bras croisés face à ceux qu’ils considèrent comme subversifs ennemis de l’Empire. D’ailleurs le reniement de Pierre, et la fuite des apôtres qui se dérobèrent fut le résultat d’un terreur instituée, et de tortures infligées aux insurgés.
La situation actuelle est la même. Les hommes n’ont guère changé en deux mille ans. Les pouvoirs non plus, aussi cruels et venimeux. Ils jouent leurs rôles dans ce Bal, ce Théâtre, cette comédie dramatique. Violence terrifiante, et dissuasive des meilleures volontés. On est prié de soumettre aux dogmes et vérités de la Science et des Religions ayant autorité, c’est à dire seules étant autorisées à donner le La du vrai, de ce que l’on peut penser ou croire, mais qui ne bouleversent pas l’Ordre du Monde, et des dominations.
Ne dites pas que le monde n’est pas déjà sauvé par ces Messies, Prophètes ou Christ qui nous précèdent, nous n’avons rien à ajouter qui n’ait déjà été accompli par eux. Tout ce qui vient aujourd’hui n’est que faux prophètes ou impostures. Ben voyons… Il suffit que nous obéissions à leurs lettres. Obéir à la Lettre. Et à son sens dicté, imposé par son clergé, scientifique ou religieux, peut-être aussi médiatique et politique, ce qui est un appareil chargé de toutes les puissances, pour faire plier, briser les récalcitrants, de gré ou de force.
Voilà donc les sens des événements aujourd’hui. Sans parler des affrontements guerriers qui se mettent en place sur toute la terre, et imposent aux pauvres gens des conditions terribles de misères et de souffrances.

Mais tout cela est accompagné. Il suffit que vous soyez résilient.

C’est peu de dire que dans un sens le monde est désormais martyrisé.

%d blogueurs aiment cette page :