Question de mer ?

Question de mer

De serpent de mer

ou de Mère ?

de Mère qui veille et de merveille

qui est au bout, forcément après tout,

et qui nous retient, nous appelle, nous envoie parfois des signaux d’espoir, et bien d’autres signes pour éviter que nous nous égarions

nous perdions dans la nuit noire

hé, non la nuit n’est pas terrifiante mais s’y perdre, s’y noyer, si.

 

vain ceci

De quoi avoir tout de même quelques doutes, ici même sur ce que j’écris… Rien que de penser à toutes ces mauvaises nourritures, tous ces poisons que nous ingurgitons, nourritures frelatées, et insipides, sauf si nous avons les moyens de nous offrir les meilleures. Malgré tout nous respirons un air insalubre, villes ou campagnes, devons boire des eaux chargées de tous ces produits de la chimie et de l’industrie. Forcément, cela a des effets sur notre corps, sur notre cerveau, nous épuise.

%d blogueurs aiment cette page :